L'avènement d'internet a totalement redistribué les cartes dans l'univers médiatique.

Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart


Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | Le Club de Mediapart

Toujours active de nos jours, l'AFD créée par Antoinette Fouque (cliquez pour plus d’info) soutient la gauche, relais du combat pour les droits des femmes. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation créée par Antoinette Fouque pendant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. La parité est l'une des principales luttes du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie.

Le MLF, mouvement de libération des femmes,) a vu son nom déposé pour esquiver une récupération par les partis politiques. Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix d'enregistrer le Mouvement de libération des femmes comme une association, à la fin des années 70. Cette théoricienne du féminisme fait partie des militantes qui ont fondé le Mouvement de Libération des Femmes. Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'envole pour les USA et se met en retrait du Mouvement de libération des femmes. Le MLF est à cette période victime de luttes internes et a de moins en moins d'adhérentes.

Antoinette Fouque se distingue de Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe". Dans les pages de plusieurs essais, L'écrivaine détaille la féminologie. Antoinette Fouque invente le mot "féminologie", car elle déteste les "-isme" qui renvoient à une théorie.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Le père d’Antoinette Fouque est un militant communiste. Elle prend consience des difficultés que rencontre une femme quand elle assume ses statuts d'épouse et de maman alors qu'elle a un métier quand elle donne naissance à son premier enfant en 1964. Antoinette Fouque étudie en région PACA puis rejoint Paris. Elle se marie quand elle est à l'université.

Lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes, Antoinette Fouque agite une banderole qui dit : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Tous les combats pour les droits des femmes ont été encouragés par la militante. La militante intervient aux Nations Unies mais aussi sur toute la planète pour prendre la défense des femmes. Antoinette Fouque s’engage aux côtés de l'opposanteAung San Suu Kyi face à la dictature militaire en Birmanie.

Antoinette Fouque, Jacques Lacan et Luce Irigaray

Le cercle de réflexion appelé Psychanalyse et Politique, courant fondateur du Mouvement de libération des femmes, a été lancé par cette femme militante. Antoinette Fouque collabore comme critique avec différentes maisons d'édition en plus de sa mission d'enseignement. Antoinette Fouque a été enseignante après ses études supérieures en Lettres.